Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/01/2015

Vieillir, oui mais pourquoi ?

vieillir.jpg

Vous connaissez la chanson de Jacques Brel. Elle donne des pistes pour vivre sa vieillesse avec brio et tonus.
Oui mais le grand artiste ne se doutait pas qu'après lui viendrait un temps, où être vieux serait autant mal perçu, au point que l'industrie des cosmétiques et la médecine deviennent des planches de salut.
Pourtant, avant de dire que l'on vieillit parce que "c'est comme ça" ou que "c'est pas beau", il faudrait commencer par en savoir plus sur les processus biologiques qui font de nous peu à peu des vieux en puissance.

Épiderme et ses deux frères

Notre peau est composée de 3 couches en relation entre elles. Dans ce mille-feuille naturel, vous avez tout en bas le derme et l'hypoderme. En haut, l'épiderme, qui est la couche de peau que nous voyons.
Cette couche visible est celle vers laquelle "remontent" les cellules des couches inférieures. Quand elles arrivent au niveau de l'épiderme, ces cellules meurent et d'autres naissent assurant ainsi une régénération du tissu cutané.
Seulement, au fur et à mesure ce processus de renouvellement se ralentit et c'est ce ralentissement qui est à l'origine du vieillissement.

A quoi servent les crèmes et les interventions ?

Les crèmes de rajeunissement sont censées agir sur la production de collagène, une substance naturelle qui assure la fermeté de la peau. Quant aux interventions de chirurgie plastique, elles ont pour but de remettre en tension la peau et les muscles et d'atténuer les rides.

Il est interdit de vieillir

Il est bien vrai que nos sociétés modernes n'admettent pas les processus naturels décrits jusque ici. Sans doute par croyance au mythe de l'adéquation entre performance et vitalité, performance et dynamisme, bref à l’assimilation de la performance à la jeunesse.
Étant donné qu'aucun discours de remise en question de cette croyance ne s'impose, on peut bien émettre l'hypothèse que l'humanité va aller de plus en plus vers une sorte d’ostracisation des vieux et d'une concentration des efforts de la médecine et de la technologie pour faire de la vieillesse un fait réversible à l'instar d'une maladie que l'on peut guérir, voire éradiquer.  

11:12 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.